Archives de catégorie : Projets

Voyage en Normandie 2/4

Beach Utah Beach lorsque nous avons glissé sur la plage en char à voile ! Beach Utah Beach même plein de sable, nos yeux ont brillé de joie ! Dans le musée d’Utah Beach, au rythme de la visite, cette page d’histoire nous a bien émus tout comme cette Lettre à un Américain de St Exupéry :

[…] Amis d’Amérique, je voudrais vous rendre pleinement justice. Un jour peut-être des litiges plus ou moins graves s’élèveront entre vous et nous. Toute nation est égoïste. Toute nation considère son égoïsme comme sacré. Il se peut que le sentiment de votre puissance matérielle vous fasse prendre aujourd’hui ou demain des avantages qui nous paraîtront nous léser injustement. Il se peut que s’élèvent un jour entre vous et nous des discussions plus ou moins graves. Si la guerre est toujours gagnée par les croyants, les traités de paix quelquefois sont dictés par les hommes d’affaires. Eh bien, si même un jour je forme quelques reproches contre les décisions de ceux-là, ces reproches ne me feront jamais oublier la noblesse des buts de guerre de votre peuple…

Voir toutes les photos de la journée

Les travaux de l’atelier serrurerie

  • Fabrication d’un garage à ossature métallique. 

La charpente métallique réalisée par nos élèves de métallerie deuxième année est un garage qui a pour but de ranger une voiture et le stockage de différentes machines. Il est composé de différents éléments tels que poteaux, poteaux intermédiaires, pannes,  traverses et contreventements pour la stabilité.

Caractéristiques : Hauteur 3m50, Longueur 5m, Largeur 5m

L’ouverture de la charpente se fait par une porte de garage basculante à l’avant, par une porte fenêtre en PVC à l’arrière.

L’habillage de l’ossature et de la couverture se fera en bardage.

N.b : Toute la structure est assemblée par boulonnage afin de faciliter le démontage et le transport.

  • Fabrication d’une remorque bagagère à partir d’un châssis de caravane.

Les élèves ont également fabriqué un remorque à partir d’un châssis de caravane. 

La réhausse est réalisée en tubes de 30mm x 30mm x 1.5mm.

Pour l’habillage, on a utilisé de la tôle galvanisée.

La liberté d’expression

Dans le cadre du festival des Papiers d’Actu organisé à Le Poinçonnet, nous, la classe des deuxième année peinture, avons reçu un journaliste pour lui présenter notre projet de réaliser une fresque sur le pan de mur du CDI sur le thème de la liberté d’expression afin de susciter des échanges dans l’enceinte de l’établissement.

Article NR 36 intitulé Prendre le large et de la hauteur publié le 16/11/2016

Aussi nous sommes allés à une exposition de dessins rassemblés au lendemain des attentats de Charlie Hebdo. Nous avons compris que le journal avait été visé pour ce qu’il exprimait. Tous ces dessins réunis témoignent de la solidarité pour défendre des valeurs de la République de liberté, d’égalité et de fraternité.

Notre France

Les élèves de CAP 1 Menuiserie Métallerie, se sont engagés cette année à renouer avec les symboles et valeurs de la République. Pour cela les enseignants ont opté pour une pédagogie de projet avec diverses approches sur les sujets : visite d’exposition, entretien avec des intervenants extérieurs, élaboration de production sous forme de vidéo, textes, préparation d’un séjour sur les plages du débarquement… .

Cette vidéo s’inscrit dans l’opération « la journée direct« , organisée par le CLEMI, qui  se déroulera au salon Européen de l’éducation le 18 novembre 2016. Cette viédo sera mise en ligne sur le mur de publications.

Une journée pour ELA à l’EREA…

Lundi 10 octobre, nous avons participé à la journée nationale de lutte contre les Leucodystrophies avec l’association ELA.

Nous avions, avant de nous engager, découvert quels étaient les buts et les missions de cette association, les maladies contre lesquelles elle se bat, ses moyens d’action… Notre travail est d’ailleurs visible au CDI sous forme d’une exposition. Dès lors, nous avons eu pour mission de récolter des fonds, durant la semaine, pour venir en aide aux enfants malades et, nous avons participé ce lundi matin à la dictée nationale « Quand on veut, on peut. ». Le texte était long mais nous n’avons pas abandonné, nos enseignants étaient fiers de nous! 

Nous avons ensuite pu observer une démonstration de tennis de table, en fauteuil, grâce aux parrains de la journée, Aurélien du Comité de l’Indre et Élodie du Club de Déols. C’était assez spectaculaire surtout qu’en essayant nous nous sommes vite aperçu que ce n’était pas si évident… Nous les remercions pour leur venue et leur intervention, c’était très intéressant.

L’après-midi enfin, nous avons participé au challenge sportif « Mets tes baskets et bats la maladie », et là, malgré les difficultés et les contraintes du handicap proposées, nous avons assuré, c’était une super journée ! Nous avons su travailler, nous amuser, ensemble ! Tout le monde s’est surpassé et là encore, les professeurs nous ont félicités.

Maintenant, nous allons continuer d’agir au quotidien afin que chacun soit accepté tel qu’il est…

Les collégiens

« Ouvrir l’esprit de nos jeunes »

Grâce au projet de leurs professeurs, les élèves de première année en CAP de métallerie-menuiserie de l’Érea Tabarly découvrent d’autres univers.

Jeudi après-midi, onze élèves en CAP métallerie-menuiserie de l’Établissement régional d’enseignement adapté Éric Tabarly ont été reçus à la mairie, par Jean-Yves Hugon. Feuille à la main, chacun avait pour mission de poser une question au premier adjoint.

Objectif : tout savoir sur les différents jumelages de la Ville de Châteauroux.

Découverte des jumelages de Châteauroux avec Jean-Yves Hugon.
Découverte des jumelages de Châteauroux avec Jean-Yves Hugon.

Projet d’études à l’étranger

«Nous voulons ouvrir notre établissement sur l’extérieur. Souvent, nos jeunes ne voyagent pas, ne connaissent pas autre chose que leur quotidien. Nous voulons leur ouvrir l’esprit, leur faire voir autre chose. A chaque fois qu’on le fait, on voit des répercussions», explique Mathieu Bellin, directeur délégué à l’enseignement professionnel.

Alors, comme chaque année, un projet a été élaboré par les professeurs. Cette fois-ci, il s’agit de travailler sur les valeurs et les symboles de la République Française, mais aussi des villes étrangères avec lesquelles Châteauroux est jumelée.

Séances pédagogiques, recherche d’informations, projection à l’Apollo, visite d’un ministère de la Défense, études d’œuvres artistiques : le programme est dense. Pour aller plus loin, l’équipe enseignante aimerait organiser un voyage scolaire, et pourquoi pas, les envoyer étudier à l’étranger. « Ils sont demandeurs. »

logonr Lire l’article paru le 03/10/2016

Un moulin revit grâce à l’Erea

Grâce aux élèves serruriers de l’Établissement régional d’enseignement adapté (Erea) Éric-Tabarly et à Michel Thévot, leur professeur, la roue du Moulin-Blanc de Mellac (Finistère) tourne de nouveau. Un moment historique pour l’Association des Amis du Moulin-Blanc.

La roue tourne de nouveau après cinquante-deux ans d'arrêt.
La roue tourne de nouveau après cinquante-deux ans d’arrêt.

Mis en service en 1541, sur la rivière Isole, la roue du Moulin-Blanc s’est arrêtée en 1964, avec le départ du meunier, Louis Flatrès.

100 planches en chêne et 1.800 boulons

Depuis mardi après-midi, une nouvelle roue s’est mise à tourner. «Un moment historique» pour Louis Le Pensec, président des Amis du Moulin-Blanc, présent sur le site pour assister, avec émotion, à ce premier tour de la roue, réalisée par cinq élèves de CAP métallerie 2e année de l’Erea.
Il y a dix-huit mois, Louis Le Pensec prend contact avec Michel Thévot, professeur de métallerie à l’Erea. Après une rencontre sur le site, l’affaire est conclue. «C’est l’occasion pour ces jeunes de passer d’un projet sur plan à des pièces finies. Ils sont sur du concret, c’est une expérience dont les principes sont retrouvés en entreprise», argumente Michel Thévot. Une année scolaire de travail, à raison de deux heures par semaine, a été nécessaire pour réaliser et poser la roue avec, en plus, au final, sur le site même du Moulin-Blanc, le passage de l’épreuve de pose comptant pour leur CAP.
Le moulin a donc retrouvé sa roue. L’ancien axe, qui est toujours sur place, a servi de référence. La roue, d’un diamètre de 4 m et de 1 mètre de largeur, est composée de 24 palles habillées de 100 planches en bois de chêne, issus des forêts de Chambord et de Fontainebleau. 1.800 boulons y ont été vissés. «Ce projet a été réalisé avec une vraie maîtrise industrielle. Bernard Pelleter, maire de Mellac, s’est déclaré bluffé par le respect mathématique de la parole donnée», a conclu Louis Le Pensec. En effet la roue a été posée dans le parfait respect du cahier des charges et des délais.

logonr Lire l’article paru le 03/07/2016

 

Vivre ensemble… Oui mais comment ?

À travers un projet collectif réalisé en cours de français, la classe de 4ème a participé, cette année, au concours « ÉCRITS POUR LA FRATERNITÉ » organisé par la ligue des droits de l’homme.

Elle s’est brillamment illustrée en remportant notamment le premier prix dans sa catégorie et s’est donc déplacée à Argenton sur Creuse le mercredi 8 juin afin de recevoir sa récompense.

Voici l’oeuvre réalisée.

logonr Lire l’article paru le 11/06/2016.