Archives de catégorie : Projets

Quiz «S’engager pour libérer la France»

Collégiens et lycéens récompensés…

Le directeur de l’Erea a dévoilé mardi 5 juin 20018 les résultats du jeu concours «S’engager pour libérer la France».

Remise des récompenses

Ce quiz en ligne, réalisé par les élèves de CAP 1ère année Métallerie – Menuiserie, a été proposé à tous les élèves de l’Erea du 14 au 25 mai.

En effet, ces lycéens se sont impliqués, tout au long de cette année scolaire, dans le projet citoyen : «Une dynamique mémorielle», projet piloté par M. El Baraka, coordonnateur ULIS lycée et impliquant toute une équipe pédagogique pluridisciplinaire.

Les élèves ont ainsi participé à plusieurs actions qui leur ont permis de renouer avec les valeurs de l’engagement. Ils ont, entre autre, pris part à un voyage pédagogique à Paris et relevé le défi d’une première participation au Concours National de la Résistance et de la Déportation.

Ainsi, c’est dans le cadre de la participation à ce concours que les élèves impliqués dans ce projet ont réalisé un bleuet en métal, fleur de la mémoire et de la solidarité et créé ce quiz numérique au CDI.

Une participation massive : plus de 90 élèves volontaires !

Tous ont été récompensés par le directeur pour leur implication, leur ténacité, leur dynamisme, leur sérieux et leur réussite !

« Écrits pour la fraternité » édition 2017-2018

« Ouvre-moi cette porte où je frappe en pleurant… »

À travers un projet collectif réalisé en cours de français et d’enseignement moral et civique, la classe de 4ème a participé, cette année, au concours « ÉCRITS POUR LA FRATERNITÉ » organisé par la ligue des droits de l’homme. Elle s’est brillamment illustrée en remportant le premier prix ex-aequo dans sa catégorie et s’est donc vue récompensée au lycée des Charmilles à Châteauroux le mercredi 6 juin.

Voici l’oeuvre réalisée par la classe et quelques photographies de la remise des récompenses…

Attention petit plus !
Si vous désirez mieux comprendre le sujet sur lequel ils ont travaillé, les élèves de 4ème vous proposent quelques jeux : Mots mêlés, Mots croisés, Vrai/Faux en libre accès au CDI.

Journée « Handi’férence »

En participant à la journée «Handi’férence», organisée par la ville de Déols, le jeudi 7 juin, les collégiens ont prolongé l’idée mise en avant par cette manifestation à savoir : «Ensemble, changeons de regard…».
En effet, en collaborant avec d’autres jeunes, lors des divers ateliers proposés, ils ont cherché à mieux comprendre l’autre et à l’accepter quelles que soient ses difficultés ou sa situation de handicap, luttant ainsi contre le jugement et les discriminations.

Ainsi, ils se sont aperçus qu’en essayant, en communiquant et en s’entraidant, chacun pouvait s’amuser, jouer, découvrir, apprendre, et réussir.

Médailles pour les apprentis

Quatre élèves en maçonnerie, du centre de formation du BTP, de l’Érea Éric-Tabarly et de l’école technique Philibert-Vrau, ont présenté leur travaux, mardi dernier, au CFA du bâtiment. Candidats au concours des Meilleurs Apprentis de France, ils ont œuvrer, pendant plusieurs semaines, sur réalisation d’un ouvrage en croix. Briques, parpaings, béton, ciment, pierres, et autres éléments spéciaux coulés en coffrage ont permis aux élèves de terminale, CAP 1re année et BPA, d’aboutir à leurs réalisations.
Le jury, présidé par Guy Depond, comprenait de deux professionnels, Raymond Vincent et Michel Lebouc. Deux médailles de d’or et deux médailles de bronze départementales, ainsi que deux médailles d’or en régional ont été décernées à l’issue de l’épreuve. Les deux élèves médaillés d’or iront concourir au niveau national.

Sylvie Bots, directrice du CFA BTP, a félicité les élèves et les intervenants.
Sylvie Bots, directrice du CFA BTP, a félicité les élèves et les intervenants.

Publié le

Projet théâtre CAP 2 – Histoires de réfléchir

Nous, élèves de maçonnerie de deuxième année avons écrit et joué une pièce de comédie en associant des références de notre film préféré « Les visiteurs » et ce que nous vivons dans notre quotidien professionnel.

Cette transposition crée des décalages humoristiques tout en délivrant des messages qui font réfléchir sur le thème de l’adaptation d’une personne à un nouvel environnement et sur une utilisation modérée des jeux vidéo.

Pour se faire, des répétitions ont été programmées :

1) une répétition mimée pour jouer les rôles et mémoriser les mouvements de chacun des participants avec une lecture des didascalies.

2) une répétition générale pour se concentrer sur la diction.

3) la réalisation du tournage.

Nous ne nous privons pas d’un bêtisier pour montrer nos progrès.

Nous, élèves APH et ECMS de deuxième année, avons écrit et joué une satire sur les dangers d’internet. L’idée du projet est de prendre l’exemple de Marie-Antoinette qui découvre à ses dépends une utilisation intrusive d’internet.

1) Nous avons effectué des recherches historiques sur la vie de Marie-Antoinette sur internet à partir d’un moteur de recherche.

2) Nous avons découvert un logiciel pour montrer la fiabilité d’un site web avec des questions à se poser : qui est l’auteur, de quand date la dernière mise à jour, est-ce des sites officiels, l’orthographe est-elle correcte…

3) Nous avons réalisé des panneaux d’information sur les dangers d’internet comme choisir un pseudo et ne pas diffuser d’informations personnelles à des inconnus, sélectionner avec soin les photos et les messages que l’on diffuse.

4) Puis nous avons écrit la pièce, nous nous sommes répartis les rôles, avons choisi les lieux des scènes, puis avons répété.

5) Après le visionnage de notre première vidéo nous avons vu les améliorations que nous pourrions apporter.

6) Nous avons tourné la pièce et sommes satisfaits du résultat final que nous vous proposons de vous présenter.

Projet de rap

Nous, Morgane Canu et Dimitri Monceau avons écrit chacun un rap avec des couplets rimés et des refrains. Nous voulions partager notre passion du rap. Nous vous présentons notre clip et nous remercions ceux qui ont participé au tournage.

Marianne flotte sur l’Érea

Younes El Baraka, Chantal Héard, Pierre-Marie Lordet et Alain François, enseignants à l’Établissement régional d’enseignement adapté (Érea) Éric-Tabarly, ont amené onze élèves de CAP de métallerie et menuiserie à s’approprier les valeurs de la République en mêlant savoir, savoir être et savoir-faire. Jeudi, Alexandre, Saindou, Johanna, Stéven, Tom, Mickael, Florian, Enzo, Benoît, Thomas et Dimitri, ont présenté leur parcours citoyen à Patrick Dreier, directeur de l’Office national des anciens combattants (Onac). Ils lui ont ensuite remis un des quatre seuls exemplaires de leur création : un drapeau d’acier brossé flottant au vent, dans lequel se distingue, en négatif, le visage de Marianne. Le tout est fixé sur un socle en bois composé de deux essences.
Patrick Dreier a été impressionné par la qualité du travail représentant de façon originale les valeurs et symboles de la République. « Vous pouvez être fiers de vous, a-t-il déclaré. Cette œuvre va occuper une place privilégiée sur mon bureau. » Il n’était pas venu les mains vides : il a remis des brochures à chaque élève et deux coupes qui récompensent leur civisme et leur travail.
Eduard Van Hootegem, nouveau directeur de l’établissement, a remercié Patrick Dreier et félicité les élèves qui l’ont agréablement surpris.
Contact : Érea Éric-Tabarly, tél. 02.54.53.85.85.

Article publié le

Une Marianne offerte à la Ville

Quatorze élèves en CAP métallerie, menuiserie et maçonnerie ont offert à la mairie un drapeau en acier sur lequel figure une Marianne.
Pensée et fabriquée par leurs soins, cette œuvre couronne une année passée à étudier les valeurs de la République.

Le drapeau trône dans la salle de réception de la mairie.

«Nous sommes partis de la manifestation nationale, 2016 année de La Marseillaise, retrace Chantal Héard, professeure de français. Puis nous avons travaillé sur les Première et Seconde Guerres mondiales.»
Les élèves sont ainsi partis en Normandie. A la découverte « des plages du Débarquement, d’un musée réunissant les armes et les objets dont se sont servis les alliés et les nazis, et d’un cimetière allemand », énumère Johanna, en CAP de menuiserie.
Pour être complet, ce projet devait intégrer les compétences professionnelles des élèves. D’où ce drapeau, qui trône dans la salle de réception de la mairie. « A part la Marianne, nous n’avions pas beaucoup de symboles représentant les valeurs de la République, constate Gil Avérous, le maire. Maintenant, il y a votre œuvre. »

  Article paru le 18/09/2017

Stop Motion !

En arts visuels, les élèves de 4ème ont fait une initiation à la technique du stop motion.

Pour réaliser un film avec cette technique, il faut prendre une photo à chaque mouvement des personnages ou modification du décors. Plus on prend de photos, plus le film est fluide.

Nous avons d’abord conçu des décors que nous avons fixés sur des supports. Ensuite, grâce à une application sur les tablettes numériques, nous avons décomposé toutes les scènes de notre petit film.

Voici le résultat !

C’est Pas Sorcier, l’électricité en 5°

E.P.I. « C’est pas Sorcier, l’électricité » avec les élèves de cinquième 2016/2017.

Les cours d’électricité ont été utilisés en cours de français pour créer des scénarios à la manière des émissions « C’est Pas Sorcier ».

Ces scénarios ont ensuite été mis en scène et joués par les élèves de la classe de cinquième.

Des « iPad » ont été utilisés pour filmer et monter les petits clips. Montez le son !!!

 Épisode 1 « Le circuit électrique simple »

Épisode 2 « Conducteurs & Isolants »

Épisode 3 « Le Sens du Courant Électrique »

Épisode 4 « Le Circuit Électrique en Boucle Simple ou en Dérivation »

Épisode 5 « Le Court Circuit »