Archives de catégorie : Presse

L’EREA Éric Tabarly voit le bout des travaux

Après sept ans passés au milieu des pelleteuses, l’établissement est complètement reconstruit. Une révolution pour les élèves et l’équipe du lycée.

Plus qu’un mini-stade à aménager, «d’ici six mois», et les travaux de l’Établissement régional d’enseignement adapté (EREA) Éric-Tabarly seront terminés. Sept ans et 16 millions d’euros fournis par la Région. C’est le temps et l’argent qu’il aura fallu pour métamorphoser l’établissement.

Le matériel des six ateliers a été modernisé.

«Les conditions de travail sont maintenant quasiment au top», se félicite Mathieu Bellin, directeur délégué aux formations professionnelles et technologiques. Mardi, il inaugurait le bâtiment dédié aux ateliers en présence de Dominique Roullet, vice-président de la Région chargé de l’Aménagement du territoire. C’étaient les dernières constructions qu’il y avait à ériger.
«Avant il y avait beaucoup de recoins, ce qui m’empêchait de bien voir tous les élèves», décrit Julien Michel, professeur de menuiserie, au milieu de son atelier flambant neuf. «Nous manquions d’espace ; il n’était pas possible de réaliser de grands ouvrages», ajoute le directeur délégué.

Climat scolaire au beau fixe

Chacun des six ateliers est passé de 200 m2 à 400 m2, et a été pourvu de nouveau matériel. Des machines (l’EREA prépare, notamment, aux CAP métallerie, menuiserie, et maçonnerie), des tablettes, des tableaux numériques, des vidéoprojecteurs, du mobilier.
Il est loin, le lycée construit il y a cinquante ans, «vétuste, pas fonctionnel». En sept ans, tout a été reconstruit, les classes, le CDI, les bureaux, le réfectoire, la salle polyvalente… En essayant de perturber le moins possible la vie de l’établissement.
Un an dans des préfabriqués, «ça n’a pas toujours été confortable», avoue un professeur. La cour de récré occupée par le chantier, «à un moment, les élèves n’ont pas eu beaucoup de place pour s’exprimer», reconnaît Mathieu Bellin. Depuis que les adolescents ont intégré leurs nouveaux locaux, il observe que «le gros plus, c’est l’amélioration du climat scolaire. Un équipement au top, ça leur donne envie d’apprendre.»
L’EREA compte 150 élèves répartis entre le collège et six sections de CAP. Des jeunes en décrochage scolaire, qui effectuent des stages tout au long de leur formation. Et, au nivea du CAP, pas si simple de convaincre les patrons de les prendre. «Aujourd’hui, avec ces nouveaux moyens, on peut proposer aux artisans et aux entreprises de venir utiliser nos machines quand ils ne les ont pas chez eux», explique le directeur délégué, qui espérant que ces potentiels employeurs sauront s’en rappeler.
Si, durant plusieurs années, l’Érea a manqué d’attractivité, son nouvel écrin va de paire avec un changement d’état d’esprit. «Maintenant, nous sommes dans une logique d’ouverture et de développement de notre réseau», assure Mathieu Bellin.

  Article paru le 18/09/2017

Erea : belle réalisation des métalliers

Prévention et sécurité sont des priorités de l’Établissement régional d’enseignement adapté (Erea) Eric-Tabarly. Elles le sont également pour le ministère de l’Éducation nationale qui, devant l’importance du nombre d’accidents sur les chantiers, demande aux élèves d’acquérir les compétences nécessaires pour travailler en hauteur en toute sécurité, conformément à l’annexe 5 de la recommandation R 408.

Abdelhadi Koufane, professeur de métallerie serrurerie des huit élèves de CAP 2e année, a donc monté avec eux un projet de construction d’un garage de 5 x 5 m et 3,50 m de hauteur qui leur a permis d’acquérir les compétences nécessaires pour l’utilisation d’un échafaudage : accéder et circuler en sécurité sur celui-ci, respecter les limites de charges, maintenir l’échafaudage en sécurité, tenir compte de la co-activité sur les chantiers et signaler les situations dangereuses. La plupart des profilés, poteaux, pannes et cornières de l’ossature métallique ont été récupérés lors de la démolition de l’ancien atelier, en juin dernier.

Contact : Erea Eric-Tabarly, 365, avenue de Verdun, tél. 02.54.53.85.85. www.erea-chateauroux.fr

 Lire l’article paru le 10/03/2017

La réussite pour tous à l’Érea Éric-Tabarly

Vendredi dernier, avait lieu une cérémonie républicaine de remise de diplômes à l’Établissement régional d’enseignement adapté (Érea) Éric-Tabarly. Les trente-cinq lauréats du CAP de la session de juin 2016 étaient invités à cet évènement solennel et festif qui saluait une promotion particulièrement méritante puisque le taux de réussite, toutes sections confondues, a été de 90 %. 

Châteauroux diplômes Erea - 2
Les diplômés entourés de l’équipe pédagogique.

Roxane Dorme, chef d’établissement, a félicité tous les diplômés, soulignant la valeur et la reconnaissance accordées à ce document dans leur parcours d’insertion sociale et professionnelle : « Obtenir un premier diplôme est un enjeu de taille pour ces jeunes, qui, pour des raisons scolaires ou sociales, ont décroché de l’enseignement classiqueNotre rôle est de les accompagner, de les étayer dans leur parcours scolaire et de soutenir leurs efforts vers la qualification professionnelle afin qu’ils puissent s’insérer au mieux dans la société ». Si certains lauréats poursuivent un cursus diplômant, d’autres font leurs premiers pas dans le monde du travail.
Les titulaires du certificat de formation générale (CFG) ont également reçu leur diplôme. La promotion de juin 2016 a connu 72 % de réussite. 
L’Érea scolarise en collège et en lycée professionnel cent trente et un jeunes de toute la région Centre-Val de Loire. Il propose six formations professionnelles : serrurier-métallier, maçon, agent de propreté et d’hygiène, peintre-applicateur de revêtement, menuisier, employé de commerce multiservices. Il dispose d’un internat de quatre-vingt-huit places.

Contact : tél. 02.54.53.85.85 ; www.erea-chateauroux.fr

logonr Lire l’article paru le 13/12/2016

Des élèves se défient pour Ela

Châteauroux. La nouvelle campagne nationale pour l’Association européenne contre les leucodystrophies (Ela) a débuté hier. Les élèves de l’Érea Éric-Tabarly y participent pour la première fois.

Des élèves se défient pour ELA

Répartis en petits groupes, les collégiens de l’Établissement régional d’enseignement adapté (Éréa) Éric-Tabarly de Châteauroux se défient sur la plaine de jeux de La Margotière. Deux équipes se lancent dans un relais, les jambes dans un sac à pommes de terre ; un autre groupe joue au football, un bandeau sur les yeux ; un troisième tente un slalom avec les bras attachés dans le dos. Chacun est incité à aller au bout de l’effort, pour l’équipe, tout en s’amusant.

800 € de dons récoltés

Tout l’après-midi, leurs professeurs d’éducation physique, d’anglais, de mathématiques ou encore de français, leur ont proposé des ateliers pour sensibiliser au handicap de façon ludique, menés dans le cadre de l’opération Mets tes baskets et bats la maladie à l’école pour Ela. L’Association européenne contre les leucodystrophies organise, tous les ans depuis 1994, une campagne nationale de sensibilisation à ces maladies et une collecte de fonds pour la recherche médicale et l’accompagnement des familles.
Hier matin, les élèves ont ainsi participé à la dictée nationale d’Ela, lue simultanément dans des établissements scolaires de toute la France. « Nous avons organisé cette dictée sous la forme d’un challenge collectif, par équipes,précise Caroline Moreau, professeur des écoles. Une démonstration de tennis de table handisport a également été proposée aux élèves, par le comité de l’Indre et le club de Déols. » 
En amont de cette journée de mobilisation, les élèves ont récolté des fonds pour l’association. « Chacun a démarché près de chez soi. Ils ont récolté 800 € environ. C’est très positif pour eux. »

logonr Lire l’article paru le 21/09/2016